Sélectionner une page

Le mystère de la chaussette célibataire après la lessive enfin résolu

Le mystère est, enfin, résolu.

Tout le monde connait le scénario. On met dans la machine à laver tout plein de vêtements, dont des chaussettes qui, toutes, forment des paires, c’est-à-dire que chaque chaussette correspond à une autre chaussette identique.

On démarre le lavage et on s’en va vaquer à autre chose.
Quand on revient, une fois le lavage complété, on ouvre la machine, on sort le linge bien lavé et voilà qu’à tout coup, on s’aperçoit qu’il manque une chaussette. Au moins.

Non, personne n’est entré dans la salle de lavage pour subtiliser ladite chaussette.

La vidéo révélatrice

Pourquoi manque-t-il presque toujours une chaussette après avoir fait tourner la machine à laver ?

Pourquoi ?

Eh bien, notre vidéo de l’article est tiré d’une vidéo réalisée par la chaîne Allemande Das Erste: dans ce reportage, on voit où vont se nicher, vicieusement, nos chaussettes qui nous semblaient perdues à jamais.

Elles sont en fait coincées derrière un joint en plastique que l’on trouve dans toute les machines.

Ou alors c’est votre chat qui a joué avec…

Le mystère est résolu, mais le problème reste

Maintenant qu’on sait pourquoi nos chaussettes disparaissent, il faut régler le problème du « comment empêcher de se retrouver avec toute une collection de chaussettes orphelines », parce que, avouons-le, ce serait difficile et pas très pratique d’avoir à démonter notre machine à laver à chaque disparition de chaussette.

C’est tout simple, on fait comme avec les soutiens-gorge, on met nos chaussettes dans les sacs en filet munis d’une fermeture éclair.

Votre laveuse mangeuse de chaussettes vous en voudra certainement de l’affamer ainsi, mais c’est quand même vous qui aurez gagné au change.

Un autre solution (un peu plus terne, mais bien pratique) : on achète des chaussettes toutes pareilles.

Comme ça, une orpheline finira toujours par retrouver une autre orpheline et toutes vos chaussettes seront heureuses (et vous aussi).

Pour partager cet article :